The Shape of Water: un plagiat du court-métrage The Space Between Us?




Accueil » Nouvelles » Vidéos » Bandes-annonces » The Shape of Water: un plagiat du court-métrage The Space Between Us?

The Shape of Water: un plagiat du court-métrage The Space Between Us?

Merci de partager !
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Shares

Les similitudes entre le film The Shape of Water (La Forme de l’eau) de Guillermo del Toro et un court métrage intitulé The Space Between Us ont fait sourciller certains téléspectateurs, car leur prémisse commune – une femme travaillant dans un centre de recherche tombe amoureuse d’un homme-poisson – semble trop pareil pour que ce soit un coïncidence.

The Shape of Water

Mais la Netherlands Film Academy, qui a produit le court métrage de 13 minutes de Marc S. Nollkaemper, ne pense pas que ce soit un plagiat. La NFA a publié une déclaration disant que les deux films “ont leurs propres identités très différentes” et “ne sont pas liés”.

Après avoir récemment visionné «The Shape of Water» et suivi des conversations qui se sont déroulées dans une atmosphère très constructive et amicale, The Netherlands Film Academy considère que «The Shape of Water» et “The Space Between Us” on des identités très différentes. Ils ont des calendriers de développement distincts et ne sont pas reliés de manière inter-reliés ou liés. Les étudiants et l’équipe de «The Space Between Us» étaient très excités et reconnaissants d’avoir l’opportunité de discuter activement des inspirations créatives des deux films dans une conversation personnelle avec M. Guillermo del Toro. Nous avons discuté cordialement de nos films et de nos racines communes dans la mythologie et le fantastique (et quelques thèmes que M. del Toro a précédemment abordés sur Hellboy I et II). Nous avons beaucoup appris du contact avec un cinéaste extrêmement doué et créatif et nous souhaitons un succès continu à «The Shape of Water».

The Shape of Water

The Shape of Water

Durant la Guerre froide, en 1962. Elisa, muette, travaille comme concierge dans un laboratoire où est retenu prisonnier un homme amphibien. La jeune manutentionnaire tombe alors amoureuse de la créature. Avec l’aide de son voisin, elle décide de le libérer. Elle ignore cependant que le monde extérieur pourra être aussi dangereux pour lui

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Laisser un commentaire