Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d’Amérique

6 mai 2018 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 21 mai, 2018 @ 8:14

Vous pouvez partager nos articles!
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages

En 2003, un homme est entré dans une banque et a dit qu’il avait une bombe autour du cou. L’histoire est devenue plus bizarre (et plus mortelle) à partir de là. Maintenant, Netflix va creuser dans ce cas très étrange avec le nouveau documentaire Evil Genius: The True Story of America’s Most Diabolical Bank Heist (Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d’Amérique).

Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d'Amérique

Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d’Amérique
La vérité derrière une affaire criminelle extraordinaire, connue sous le nom de “pizza bomber heist”, est mise en lumière dans la série documentaire originale de Netflix en quatre parties Evil Genius: The True Story of America’s Most Diabolical Bank Heist (Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d’Amérique).

En 2003, à Erie, en Pennsylvanie, un vol qualifié et un assassinat terrifiant ont attiré l’attention de la nation, et une étrange collection de parias et de contrevenants du Midwest jouent au chat et à la souris avec le FBI. Finalement, un cerveau d’âge moyen nommé Marjorie Diehl-Armstrong – qui était autrefois la beauté de la ville, maintenant une femme aux prises avec une maladie mentale – est arrêté. Mais 15 ans plus tard, Evil Genius prouve qu’il y a plus à la conspiration et aux meurtres qu’on ne le pensait.

Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d'Amérique

Pizza bomber heist

Brian Douglas Wells, né le 15 novembre 1956 et mort le 28 août 2003 à Érié, est un livreur de pizza américain qui a été tué par une bombe commandée à distance fixée à son cou, sous la contrainte du poseur de la bombe, à Érié en août 2003. Après avoir été appréhendé par la police pour le braquage d’une banque, la bombe a explosé. Cette affaire étrange a été sujette à beaucoup d’attention dans les médias américains, notamment sur le rôle de Wells.

L’enquête indique que lui et deux de ses complices présumés, ont cherché à planifier un braquage de banque en utilisant une victime, contrainte d’agir par une bombe placée sur elle. Wells accepte de jouer la victime avec une fausse bombe, prétendant qu’il s’agit de l’œuvre d’un groupe d’hommes noirs. Cependant, les autres complices forcent Wells à utiliser une vraie bombe, se retournant contre lui. Lors de l’intervention de la police dans la banque et peu avant l’arrivée des démineurs, les complices font finalement exploser la bombe probablement pour se débarrasser du témoin gênant, le tout sous l’œil des caméras de télévision.

Génie du mal : La vraie histoire du plus diabolique vol de banque d’Amérique arrive sur Netflix le 11 mai prochain.