Nomophobie: vous en êtes tous victime sans le savoir!

2 janvier 2019 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 2 janvier, 2019 @ 23:10

Nomophobia (Nomophobie) a été nommé comme le mot de l’année 2018 par le dictionnaire Cambridge.

Nomophobie

Nomophobie

Même si le mot lui-même peut sembler inconnu, le phénomène qu’il décrit est un phénomène auquel nous pouvons tous nous associer. Selon le dictionnaire Cambridge., la nomophobie signifie “une peur ou une inquiétude à l’idée de se passer de son téléphone portable ou de ne pas pouvoir l’utiliser”.

Son sens peut être déduit en examinant le mot lui-même, qui est une combinaison de “no”, “phobie” et “mo”, en référence à un téléphone mobile, conduisant à la phrase pour signifier en anglais: “no mobile phone phobia “. Bien que nomophobie ne soit pas un terme scientifique, il est devenu de plus en plus populaire parmi les chercheurs ces dernières années, les dépendances technologiques étant maintenant plus répandues que jamais.

On l’appelle parfois “anxiété de séparation du smartphones”, bien qu’il s’agisse rarement d’une peur de ne pas être en mesure de passer des appels téléphoniques ou d’envoyer des messages texte. Des scientifiques de la City University de Hong Kong et de la Sungkyunkwan University de Séoul ont affirmé que les smartphones sont devenus si avancés et personnels que qu’ils sont devenus une extension de nous-mêmes. Par conséquent, lorsque qu’ils ne sont pas à notre portée, cela peut nous donner l’impression de perdre le sens de notre identité, ce qui peut susciter de l’anxiété.

Nomophobie

Le dictionnaire Cambridge a révélé que la nomophobie avait été sélectionnée comme “le mot de 2018” lors d’un vote public invitant les lecteurs de son blog et les adeptes des médias sociaux à choisir parmi une liste de quatre mots qui, selon eux, résument le mieux l’année.

“Votre choix, nomophobie, nous dit que les gens du monde entier souffrent probablement de ce type d’anxiété et que vous avez reconnu qu’il lui fallait un nom!”. Tout comme la nomophobie reflète les angoisses de notre temps, il en va de même pour les trois autres mots de la liste restreinte. Par exemple, ecocide, nom qui décrit “la destruction de l’environnement naturel d’une région, ou de très grands dégâts”, semble approprié compte tenu des préoccupations croissantes concernant la déforestation dans le monde. La liste restreinte contient aussi le terme sans plate-forme, qui fait référence à “la pratique consistant à refuser à une personne la possibilité de faire entendre ses idées ou ses croyances en public parce que vous pensez que ces croyances sont dangereuses ou inacceptables”.

Gender gap (terme anglais pouvant être traduit par fossé des genres) fait également sur la liste restreinte du dictionnaire, faisant référence à “une différence entre la manière dont les hommes et les femmes sont traités dans la société, ou entre ce que les hommes et les femmes font et réalisent”. Bien que, compte tenu de tout ce qui s’est passé ces dernières années en ce qui concerne l’écart de rémunération et d’autres mesures pour contrer l’inégalité, nous doutons que ce soit un terme dont l’utilisation disparaîtra en 2019.