Sadako: le film présenté en première américaine au Fantasia 2019

10 juillet 2019 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 10 juillet, 2019 @ 20:35

C’est au Festival international de films Fantasia que le film d’horreur japonais Sadako sera lancée en première américaine.
Sadako

Sadako

En 1998, Sadako, l’un des personnages les plus terrifiants du cinéma d’horreur contemporain, émergea des écrans et hanta les cauchemars des cinéphiles partout sur la planète. Tiré de l’univers du romancier Koji Suzuki, le Stephen King japonais, et peaufiné par le cinéaste Hideo Nakata, ce spectre vengeur a mené le film RINGU à influencer le genre durant plus d’une décennie, et ce, autant en Orient qu’en Occident. Pour son retour à la franchise, Nakata a décidé de doubler la mise en ajoutant une deuxième Sadako…

Une petite fille amnésique arrive dans l’aile psychiatrique d’un hôpital de Tokyo. Élevée en secret, elle a survécu de justesse à un incendie provoqué par sa mère persuadée que l’enfant était la réincarnation de Sadako en raison de ses pouvoirs télékinétiques. La psychologue Mayu Akikawa s’attache rapidement elle, se reconnaissant dans son passé solitaire qui en a fait un être profondément isolé. Parallèlement, Kazuma, le frère de Mayu qui produit des capsules web absurdes, cherche un moyen de gonfler ses vues en visitant l’appartement ravagé par le feu où résidait la fillette, puis disparaît. Alarmée par les dernières images troublantes de sa seule famille et les multiples événements surnaturels liant sa nouvelle patiente à la malédiction de Sadako, Mayu part à la recherche de Kazuma.

Sadako

Avec ses effets sonores qui donnent le frisson, ses images cryptiques meurtrières et son récit mystérieux menant lentement mais sûrement vers une peur incontrôlable, SADAKO nous ramène bel et bien dans l’univers effrayant des trois premiers chapitres de la saga RINGU. Toutefois, le tandem Nakata-Suzuki renouvelle suffisamment sa mythologie pour surprendre les fans. Ils jouent ainsi avec nos attentes pour nous offrir plusieurs bonnes frousses et enrichissent le film avec une musique évoquant subtilement les classiques SUSPIRIA et THE EXORCIST, ce qui ajoute à l’ambiance sonore si chère au cinéaste. Fantasia a fortement contribué à l’influence de RINGU en Amérique du Nord et est fier d’y introduire les nouveaux méfaits de Sadako! –

Le film est réalisé par Hideo Nakata sur un scénario de Noriyuki Sugihara et met en vedette Elaiza Ikeda, Himeka Himejima, Ren Kiriyama, Hiroya Shimizu, Rie Tomosaka, Takashi Tsukamoto.

Sadako est présenté le 11 et 18 juillet au Festival international de films Fantasia.
https://fantasiafestival.com/