Killerman: le drame présenté en premiere mondiale à Fantasia

17 juillet 2019 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 17 juillet, 2019 @ 5:36

Killerman, un film d’action criminel avec Liam Hemsworth réalisé par Malik Bader, sera présenté en premiere mondial le samedi 20 juillet au Fantasia Festival.

Killerman

Killerman

À Manhattan, il existe plusieurs façons de jouer du coude. Moe (Liam Hemsworth) et Skunk (Emory Cohen, LORDS OF CHAOS) font de la contrebande d’or et du blanchiment d’argent pour le compte d’un petit caïd nommé Perico (Zlatko Buric, la trilogie PUSHER). Ils sont doués, mais n’attendent, au fond, que le gros casse qui propulsera leur carrière. L’occasion se présente sous la forme d’un arrivage d’héroïne pure, ce qui est presque trop beau pour être vrai.

https://www.youtube.com/watch?v=hIb2_I-dPY8Killerman: le drame présenté en premiere mondiale à Fantasia

Moe et Skunk se portent acquéreurs, et paient avec le fric de Perico. Hélas, c’était effectivement trop beau pour être vrai, et nos deux compères s’en sortent de justesse (avec l’héroïne) quand surviennent des flics véreux. Une poursuite en voiture s’ensuit, puis une collision. Moe perd la mémoire. Skunk ne détient pas toutes les informations; il faut que Moe se souvienne des derniers détails pour pouvoir toucher le magot. Gangsters et flics pourris à leurs trousses, le lien d’amitié qui unit Moe et Skunk sera mis à dure épreuve lors d’une mauvaise journée comme on en voit uniquement à New York.

Le retour de Malik Bader

KILLERMAN marque le retour du scénariste et réalisateur Malik Bader, à qui l’on doit CASH ONLY, présenté à Fantasia en 2015. Bader est un maître du drame criminel à la Walter Hill et Don Siegel. Son scénario dégage une forte impression de véracité, plein de rebondissements et de personnages forts, et semble nous laisser entrevoir un aspect des bas-fonds qui nous est inconnu. Hemsworth est une excellente vedette d’action, mais aussi un acteur dramatique consommé : la chimie est magnifique entre lui et Choen, également épatant. Les acteurs de soutien offrent tous de grandes performances, et Nick Shreli (CASH ONLY) joue le plus enfoiré de tous les flics new-yorkais tordus qu’on ait jamais vu. Tel un bon polar prenant vie à l’écran, KILLERMAN est un coup d’œil captivant sur le monde interlope. Une fois de plus, Malik Bader démontre qu’il est une étoile montante du drame criminel. —