No Mercy – Critique du film d’action sud-coréen de Lim Kyeong-Taek

« Si vous ne la relâchez pas, je vous chercherai, je vous trouverai et je vous tuerai. »

21 juillet 2019 0 Par Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Mise à jour: 21 juillet, 2019 @ 16:23

Depuis quelques années, le cinéma sud-coréen fait sien les codes du cinéma de genre américain dans le but d’offrir un divertissement haut de gamme exportable. C’est pourquoi les responsables de la programmation de Fantasia se devaient d’inclure No Mercy : il coche tous les prérequis d’une projection prisée par les festivaliers montréalais!

No Mercy

No Mercy

In-ae (Lee Si-young) et Eun-hye (Park Se-wan), deux sœurs, vivent ensemble et prennent soin l’une de l’autre depuis la mort de leurs parents. Mais un jour, Eun-hye disparaît. In-ae va se mettre en quête de sa sœur cadette avec une soif de vengeance tant exponentielle que sans merci.

No Mercy - Critique du film d'action sud-coréen de Lim Kyeong-Taek

Cette histoire n’est pas sans rappeler la trilogie Taken mettant en vedette Liam Neeson, à ceci près qu’un personnage féminin remplace le personnage masculin. Il serait facile de juger Lee Si-young en affirmant que, sous ses traits angéliques, elle ne possède pas la tête de l’emploi. Or, l’actrice de 37 ans est aussi boxeuse dans ses temps libres et a remporté plusieurs titres entre 2010 et 2015 dans la catégorie des 48 kilos. Elle était donc prête pour le tournage de No Mercy qui s’est déroulé du 13 juin 2016 au 4 octobre 2016, au point de ne pas avoir recours à une doublure, au CGI et à des harnais. Ce revenge movie, dans la lignée des films The Villainess et The Witch: Part 1 – The Subversion, mérite le détour en dépit de quelques longueurs.

Verdict : 7 sur 10

No Mercy - Critique du film d'action sud-coréen de Lim Kyeong-Taek

Si-young Lee est In-ae dans No Mercy.