TVQC au Festival Fantasia 2019 – Toutes les critiques

Une quatrième couverture fantasiastique!

31 juillet 2019 0 Par Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Mise à jour: 13 août, 2019 @ 6:34

Dans le cadre de la 23e édition du Festival international de films Fantasia qui s’est déroulée du 11 juillet au 1er août 2019, TVQC a mandaté son rédacteur Louis-Philippe Coutu-Nadeau pour couvrir l’évènement. Dommage que Fantasia ne dure que trois semaines : désormais, je préfère de beaucoup la fraîcheur du jamais-vu dans ce festival que l’arrière-goût de déjà-vu qui prend l’affiche chaque semaine dans les cinémas. Ce dossier regroupe donc les liens qui mènent vers la critique des 9 films qu’il a visionnés. Bonne lecture et bonne miaou… euh… mi-août!

TVQC au Festival Fantasia 2019 – Toutes les critiques

The Art of Self-Defense

Le jeudi 11 juillet 2019
Jesse Eisenberg excelle dans l’art de défendre des personnages dont la marginalité n’a d’égale que la nervosité. En témoignent ses versions décalées de Mark Zuckerberg dans The Social Network ou de Lex Luthor dans Batman v Superman: Dawn of Justice.

Come to Daddy

Le samedi 13 juillet 2019
Le producteur néo-zélandais Ant Timpson (Turbo Kid, The ABCs of Death, The Greasy Strangler) signe son premier long métrage à titre de réalisateur. Le résultat, surprenant il va sans dire, fait se rencontrer Tarantino et les frères Coen dans un huis clos anxiogène où une relation père/fils cherche désespérément son air.

Master Z: Ip Man Legacy

Le samedi 13 juillet 2019
Les États-Unis dictent un peu la manière de faire les films et beaucoup la manière de les rendre lucratif. C’est pourquoi l’annonce d’un spin-off de la saga Ip Man ne m’a pas surpris du tout, la Chine surfant sur cette vague populaire invitant à décliner n’importe quelle proposition scénaristique en plusieurs longs métrages.

L’inquiétante absence

Le dimanche 14 juillet 2019
L’inquiétante absence est un documentaire nécessaire, certes, mais aussi une mise au point rétrospective ayant pour but d’amener Québécois et Québécoises à comprendre qu’un ici sous-estimé mérite un piédestal au même titre qu’un ailleurs surestimé.

DreadOut

Le mercredi 17 juillet 2019
Le cinéma d’horreur m’a tellement déçu ces dernières années que je ne m’attendais à rien du film indonésien DreadOut présenté en première nord-américaine à Fantasia, surtout qu’il s’agit de l’adaptation cinématographique d’un jeu vidéo mal coté (et téléchargeable sur Steam depuis 2014). Devinez quoi? J’en ai encore des frissons. Dans le bon sens du terme!

No Mercy

Le jeudi 18 juillet 2019
Depuis quelques années, le cinéma sud-coréen fait sien les codes du cinéma de genre américain dans le but d’offrir un divertissement haut de gamme exportable. C’est pourquoi les responsables de la programmation de Fantasia se devaient d’inclure No Mercy : il coche tous les prérequis d’une projection prisée par les festivaliers montréalais!

The Prey

Le samedi 20 juillet 2019
Le réalisateur Jimmy Henderson fait figure de pionnier quant à l’essor du cinéma cambodgien aux quatre coins du globe. Là où son film précédent, Jailbreak sorti en 2017, peut asseoir sa crédibilité sur son étiquette de « première acquisition du pays par Netflix», son nouveau film, The Prey, se mérite aujourd’hui l’étiquette de « première production du pays à bénéficier de plus d’un million de dollar de budget ».

Killer Cup 3D

Le samedi 20 juillet 2019
Des gobelets en styromousse vivants, qui ont jadis envahi la Terre avant de subir le « cale verre » des humains irrespectueux, décident de commettre une tuerie misanthrope à l’échelle planétaire. Telle est l’idée complètement flyée imaginée par A.normale JeF. il y a plus de deux décennies déjà. Avec Killer Cup 3D : les gobelets qui TUENT de la troisième dimension, notre Ed Wood québécois ressuscite à nouveau ses abhorrables créatures le temps d’un long métrage digne « déchets-d’œuvre » les plus nanardesques!

Harpoon

Le samedi 27 juillet 2019
Je suis tombé sur Harpoon le 9 juillet dernier en visionnant en rafale plus d’une centaine de bandes-annonces mis en ligne sur la chaîne youtube de Fantasia. J’ai définitivement mordu à l’hameçon au moment où j’ai reconnu Munro Chambers, un acteur canadien de 28 ans, qui sait choisir des projets audacieux comme en témoignent ses rôles dans Turbo Kid et Knuckleball.