The Weekly with Wendy Mesley: CBC congédie son animatrice

9 juin 2020 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 9 juin, 2020 @ 23:54

Wendy Mesley, qui animait l’émission The Weekly with Wendy Mesley à la CBC, a été démise de ses fonctions aujourd’hui, car une enquête a été lancée sur un mot qu’elle a utilisé en préparant un épisode de Black Lives Matter et sur la façon dont les médias couvrent le racisme.

The Weekly with Wendy Mesley

The Weekly with Wendy Mesley

Selon Canadaland, Mesley s’est excusée auprès de ses collègues pour ses commentaires, en disant que “c’est un mot que personne comme moi ne devrait jamais utiliser. J’ai fait une grosse erreur et j’ai promis de changer mon comportement”.

Mesley a publié une déclaration sur la question, disant que “dans le contexte d’une discussion éditoriale sur les questions actuelles concernant la race, j’ai utilisé un mot qui ne devrait jamais être utilisé. Il ne visait personne, je citais un journaliste que nous avions l’intention d’interviewer dans le cadre d’une discussion sur la couverture de l’inégalité raciale”.

Chuck Thomson, responsable des affaires publiques de la CBC, a déclaré dans un communiqué que “Jeudi dernier, la direction de CBC News a été informée d’un incident impliquant Wendy Mesley. Pendant que nous enquêtons plus avant, Wendy ne sera pas l’animatrice de The Weekly. Toujours dans le respect du droit à la vie privée de nos employés, nous n’avons rien à ajouter”.

Mme Mesley s’est excusée pour son utilisation du terme, qui s’inscrivait dans le contexte d’une discussion sur la race et le racisme. Elle a présenté ses excuses à ses collègues de travail. Elle a noté qu’elle “était négligente dans son langage et qu’elle avait tort de le dire”.

Elle a poursuivi en disant : “Quelle que soit mon intention, j’ai blessé des gens et j’en suis vraiment désolée. J’ai aussi profondément honte”.

L’émission dominicale de Mesley était animée par un autre animateur, Nil Köksal de World Report. Le mot que Mesley a utilisé n’a pas été nommé. Mesley a publié une déclaration concernant l’incident sur son Twitter personnel.
https://www.cbc.ca/news/theweekly