Battlestar Galactica est-elle une série féministe?

26 septembre 2020 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 26 septembre, 2020 @ 21:12

je vais reprendre quelques vieux textes de TVQC qui sont ont été effacé de notre base de donné avec le temps. L’article Battlestar Galactica est-elle une série féministe? a été publié au début du site le 09/03/2009 !

Le meilleur pilote de la série Battlestar Galactica des années 70 était un homme viril, qui fumait le cigare. 30 ans plus tard, le meilleur pilote de la nouvelle version de BSG est une femme, qui fume le cigare.

Battlestar Galactica

Le changement de sexe du pilote StarBuck serait une preuve que certaines femmes utiliseraient une technique insidieusement féministe selon certains observateurs. Mais quels sont les faits? Est-ce que la série Battlestar Galactica serait le point culminant télévisuel d’une certaine victoire féministe?

Galactica est reconnue pour prendre de fortes positions contre la misogynie. Le magazine ELLE du mois d’avril a déclaré Battlestar comme le show télévisé ‘le plus féminin’. En janvier, le magazine Wired a encensé BSG pour avoir créé un univers où « les sexes se mélangent ». Dans le livre Cylons in America: Critical Studies in Battlestar Galactica, une collection d’essais sur Battlestar Galactica, un des écrivains note: « Dans ce nouveau monde, les différences entre les sexes deviennent de plus en plus embrouillées, les femmes sont aux commandes, sont plus puissantes et méritent plus de respect que jamais à la télévision. »

Les femme de Battlestar Galactica sont à des lieux de celles de Star Trek, qui avaient des gros seins, des habits serrés ou jambes dénudées dans des jupes ultra courtes. Chez Battlestar, il y a la présidente Laura Roslin (Mary McDonnell) dans la 50e bien sonnée, plusieurs femme sont dans l’équipe de combat comme l’Amiral Helena Cain (Michelle Forbes) et, tel que mentionné, Kara «Starbuck» Thrace (Katee Sackhoff). Les hommes et les femme ont des échanges physiques et pas nécessairement dans des scènes de ménage ou de violence conjugale. Les deux sexe relâchent leur agressivité à force égale mais d’une manière différente.

Peut-être que la science-fiction fait appel à des hommes qui ne sortent pas beaucoup de la maison. Le genre a souvent utilisé des extra-terrestres et des technologies E.T. avec des femmes sexy robotisées à moitié nues ou des E.T. avec des formes très féminines pour attirer leur attention et semer un genre de désir pornographique (pensez à Jabba the Hutt, qui oblige la princesse Leia à porter le ridicule petit bikini doré dans Le retour du Jedi). Battlestar ne fait pas exception. Quand un cylon meurt, sa mémoire est téléchargée dans un corps identique sur un vaisseau de résurrection. Ce procédé, mis à part une seule fois, se passe hors-écran pour les hommes Cylon. Mais, quand une cylon femelle meurt, elle vole à travers un tunnel ressemblant à des trompes de Fallope et se réveille nue dans un bassin de liquide gluant. C’est évidement une scène de naissance. Mais cette scène est hypersexualisée avec de la lingerie serrée et des cris d’orgasme. C’est encore plus évident lors de la renaissance de Ellen Tigh (Kate Vernon), la leader des cylons, pendant l’émission « No Exit ».

Le personnage féminin le plus rétrograde est Cally (Nicki Clyne), une spécialiste en maintenance aérienne sur la plateforme de lancement. Depuis plusieurs années, elle avait un faible pour son patron, Chef Tyrol (Aaron Douglas).

Lors d’une scène assez intense, Cally réveille le chef qui est en plein cauchemar (à cette époque il ne savait pas qu’il est un cylon), en sursaut et Chef Tyrol bat Cally à coups de poing. Après coup, se sentant coupable, Chef Tyrol lui rend visite à l’hôpital et quelques temps après, ils se marient; un thème récurrent chez les féministes: «Les hommes s’expriment par leurs poings». Mais les circonstances du mariage de Cally sont moins troublantes que sa mort. S’apercevant que Tyrol est un cylon, elle tente de se suicider avec leur enfant. Dès lors, la cylon Tory Foster (Rekha Sharma) arrive, sauvant le bébé et poussant Cally dans la trappe de lancement qui la propulse hors du vaisseau. Sans aucune combinaison, elle meurt sur le coup!

Battlestar Galactica

Que dire des personnage comme Lee Adama (Jamie Bamber), qui se fait envoyer promener à tour de bras par Kara «Starbuck» Thrace (Katee Sackhoff). Il a des relations sexuelles avec elle et Starbuck l’envoi chez le diable après coup. Elle est ultra macho et en plus, elle fume le cigare! Que dire aussi de Gaius Baltar (James Callis), qui est constamment envouté par Numéro Six (T (Tricia Helfer), il est amoureux fou de celle-ci mais elle le manipule comme un jouet. Il est aussi manipulé par Tory et Numéro Trois (Lucy Lawless). Quand il est maintenu sur un navire cylon, il est pratiquement un esclave sexuel pour Six et Trois. Les cylons femelles le tiennent enfermé dans une cage, sans vêtement, et quand il n’est pas torturé, il sert à des fins sexuelles pour Six et Trois. Et que dire de la révolution des femmes chez les cylons, qui prennent le contrôle des vaisseaux mères en reprogrammant les robots pour tuer les sages (tous des hommes).

Les autres hommes abusés par des femme incluent Ander, qui est le jouet de Starbuck, Tigh, qui est le jouet sexuel d’Elen, et Gaeta, qui est horriblement abusé par Boomer (Grace Park) dans Battlestar Galactica, Caprica. Ce ne sont pas des abus comme on l’entend mais plutôt un pouvoir invisible et violent que les femmes exercent sur les hommes.

Les hommes haut gradés sont souvent dépeints comme des irresponsables comme le Commandant Saul Tigh (Michael Hogan), un alcoolique notoire qui doit prendre des décisions mais qui n’est pas capable de diriger la colonie quand l’Amiral Adam (Edward James Olmos) se fait tirer dessus et passe près de mourir. Les deux personnages sont en perpétuel conflit, se chicanent et redeviennent copain après une beuverie ou s’être taper sur la gueule!

Mais, d’un autre coté, et pour contrebalancer, tous les personnages féminin sont soit mourantes, mortes ou non-humaines (des victimes). Ellen, Sharon, D’Anna, et Tory Foster, toutes des femmes fortes, se sont toutes révélées être des cylons. Starbuck, cette année, se révèle être à moitié humain et à moitié cylon. L’amiral Cain, qui était la première femme à être haut gradé militaire dans la série, fut assassinée. Cally est tuée par une autre femme cylon. Dee, la femme négligée du Capitaine Lee Adama, se suicide. La Capitaine Louanne Katraine (Luciana Carro), la compétitrice de Starbuck, fait de même en se sacrifiant pour faire un passage pour les vaisseaux civils. La présidente, qui est cité comme un exemple de leaderhip féminin, se meurt d’un cancer du sein! Cas par cas, il n’y a rien de bien bizarre, mais quand on regroupe tout ces faits, on peut dire que c’est assez lugubre pour les femmes dans BSG ! Les seules femmes de pouvoir qui survivent sont des cylons non humaines! Y a t-il un message derrière?? Je ne le sais pas mais ça fait un peu froid dans le dos, non?

Les hommes ont plus de chances de survie dans Battlestar Galactica. Ils sont plus forts physiquement et de plus, la camaraderie est plus présente, ils améliorent leur qualité de vie à travers l’amitié, qui est parfois très intense. Adama et le Saul Tigh ont une relation d’amitié particulière qui s’étend sur plusieurs décennies. Même que certain fans s’amusent à faire des montages vidéo de leur moment les plus intenses comme celui-ci Brokeback Galactica. il n’y a pas d’équivalent féminin dans la série.

J’ai toujours eu un problème avec le personnage de la présidente Roslin, qui prend des décisions émotives, souvent basées sur des croyances religieuses. Adama est un grand décideur et stratège militaire mais malheureusement, ses décisions sont assombries et influencées émotivement par son fils Lee et sa grande amie (presque fille) Starbuck, ce qui biaise souvent ses décisions. Par exemple, il nomme Lee comme dirigeant du Pegasus quand Cain est abattue, une mauvaise décision car Lee n’était pas prêt à diriger un navire. Zarek et Baltar personnifient des hommes avec peu d’ambitions mais affamés de pouvoir, qui manipulent hypocritement par derrière afin d’influencer les dirigeants et les détenteur du pouvoir. Baltar manipule sexuellement les femmes et finit même par devenir le leader d’une secte où les femme plus faibles et plus pauvres le prennent comme un genre de sauveur. De plus, avec ses cheveux long et sa barbe, il a un look Jesus! Zarek, quant à lui, utilise le statut de victime quand il est en prison et obtient du pouvoir pour cette raison (il représente le peuple et la classe ouvrière). Mais, lors d’une mutinerie, il détruit entièrement le Quorum au lieu d’essayer de le diriger. Dans Battlestar Galactica, tous les hommes de pouvoir sont faibles, corrompus et orientés par la même folie émotive que les femme sont accusées de faire dans notre monde réel. Est-ce une inversion des rôles non intentionnel?

Battlestar Galactica

Si nous décrivons le féminisme comme une critique du monde où les hommes ont un pouvoir décisionnel inégal par rapport aux femmes, alors Battlestar Galactica, c’est du post-féminisme. En d’autres mots, cette critique est inutile dans le monde de BSG. Le monde de Battlestar Galactica décrit, plus ou moins avec succès, une société où les femmes et les hommes sont égaux en ce qui a trait au travail et à la famille. En tout cas, il y aura toujours des féministes extrémistes qui chialeront sur le fait que le personnage de Cally était rétrograde, que la renaissance des cylons femelles est érotique et représente un fantasme masculin de femmes nues. Il demeure que cette série est la plus avancée au niveau social, où les femme ont un réel pouvoir décisionnel! De plus, c’est dans une série de science-fiction: un temple du chauvinisme masculin! À la fin, les hommes resteront toujours des hommes et des femme resteront toujours des femmes. Même s’ils et elles essayent de combattre leur nature profonde, cette nature reviendra toujours les hanter d’une façon ou d’une autre. Est-ce que notre société se développera vers ce type d’égalité? L’avenir nous le dira!

Qu’en pensez-vous?