TVQC

HELLFEST 2022 JOUR 3 : MARATHON D’ENDURANCE

Malgré un peu de pluie dans la nuit et une petite couverture nuageuse en début de journée, c’est à nouveau magané sous un soleil qui a ressorti ses coups de fouets de chaleur des jours précédents, 1 pichet de Grimbergen comme hydratant avec électrolytes en main, 2 « shots » de Jagermeister en médication, que je traversais le « No Men Land » laissé par la journée précédente enclumes aux pieds.

HELLFEST 2022 JOUR 3 : MARATHON D’ENDURANCE

Je tentais de rejoindre le site à temps pour Sortilège mais comme Mario le dit «c’est toujours trop court avec Sortilège» que je les ai manqué… Mais soudainement au loin, j’entendis Lacuna Coil au Mainstage I. C’est miraculeux comme on oublie ses maux et que la joie t’embrase sur Blood, Tears, Dust et Kill the Light! Bref c’était super mais je me demandais depuis quand ils sonnaient plus «gore»… Enchaînant Apocalypse, Heaven’s a Lie et Veneficium ça devenait pourtant évident! Mais ça m’a réconcilié avec la formation Italienne, oui on peut dire Nothing Stands in Our Way!

Ensuite « Ho my God! » je ne pouvais pas mieux poursuivre ma journée qu’avec « The Metal Queen » elle-même, Doro! Elle a cumulé les « covers » de son premier band Warlock, pour terminer avec All For Metal!!! Par contre j’ai été époustouflé par la suite, Jinjer nous a littéralement tous subjugué. Une prestation sans faille, énergique et époustouflante où les gons du noble-âge ont tous perdu leurs dentiers! La foule était en délire sur Call Me a Symbol, On the Top et Disclosure!, c’était poussiéreux, sale et grouillant dans cette foule de disjoncté! La température était au comble avec Perennial, Teacher Teacher! et Home Back. Je savais qu’avec la situation actuelle ça serait quelque chose mais tout de même, les dernières pièces avec Pisces, Vortex et Colossus donnaient littéralement le goût de s’auto-scalper!

Après tout ça je me suis payé un petit luxe, allez go pour une découverte de métal japonais de Marine avec Maximum the Hormone. Je peux dire que ça décoiffe! Ça devait faire 5 ans que j’avais pas fait de body-surf et en l’instant d’un show j’y ai été 2 fois! Une atmosphère au comble du paroxysme et go j’étais parti! Après ça j’étais serein pour accueillir notre artiste canadien David Townsend. Mais quel génie! Vous savez celui qui surf la ligne Albert Einstein et Charles Manson! Non, pas la petite Chloé qui te met un couteau dans le «chest» au matin sur D’Iberville à Montréal la! Subjugué et béat, je ne peux expliquer comment je suis toujours ébahi devant autant de talent. Chapeau, c’est tout qu’un artiste!

Fallait quand même reprendre son souffle avant Gojira. Sérieux, une telle montée d’agressivité pure, un son distinct, du death metal tellement bien fait que ça te fait douter. Un setlist de malade, c’était halluciant! C’était une escalassions calculée menant au jaillissement de la lave en fusion sur L’Enfant Sauvage et finissant par Amazonia. Totalement ahurissant! Comme je suis un fan fini de black metal, je suis resté jusqu’aux petites heures pour aller à la messe avec Watain! Un genoux à terre en signe de pénitence sur Death’s Cold Dark, Malfeitor et The Howling, j’ai pu relever la tête pour savoir où j’en était rendu en face de la scène The Temple! Enchaînant les titres de l’album The Agony & Ecstasy of Watain, le band nous décapitait littéralement pour finir sur The Serpent’s Calice. Un pur délice!

Ainsi ma 3ième journée Hellfest 2022 était sans faille! Maintenant il ne me reste qu’à aller reprendre des forces à LaRochelle pour le 2ième weekend! On se dit à la prochaine les buddies!

https://www.hellfest.fr/

Quitter la version mobile