Under the Bridge: une série sur le tragique meurtre de Reena Virk

27 septembre 2022 0 Par Jean Francois Cloutier

Hulu et ABC Signature ont commandé une série de huit épisodes pour la série limitée “Under the Bridge”, qui traite du meurtre de l’adolescente canadienne Reena Virk en 1997.

Reena Virk

Quinn Shephard (“Not Okay”) adapte le livre de 2005 de Rebecca Godfrey sur cette affaire. Virk est allée rejoindre des amis à une fête et n’est jamais rentrée chez elle. Le livre plonge dans le monde caché des sept adolescentes et d’un garçon qui ont été accusés de ce meurtre sauvage.

Liz Tigelaar (“Little Fires Everywhere”) et Samir Mehta (“Tell Me Lies”) seront les directeurs de la série, et Geeta Patel (“House of the Dragon”) sera la réalisatrice.

Reena Virk

Reena Virk

Reena Virk (10 mars 1983 – 14 novembre 1997) était une résidente de Saanich, en Colombie-Britannique, au Canada. Son statut de victime de meurtre par intimidation a attiré l’attention des médias au Canada.

Virk a d’abord été harcelé par un groupe d'”amis”. Les noms de six des filles impliquées dans le premier passage à tabac, connues collectivement sous le nom de “the Shoreline Six,”, n’ont pas tous été divulgués. Après le premier passage à tabac, Warren Glowatski et Kelly Marie Ellard (connue sous le nom de Kerry Marie Sim depuis 2018) ont noyé Virk après l’avoir sévèrement battue. Glowatski a été condamné à la prison à vie après avoir été reconnu coupable de meurtre au second degré. Ellard (Sim) a été jugée trois fois. Le verdict de son troisième procès, une condamnation, a été annulé. Le verdict a fait l’objet d’un appel devant la Cour suprême du Canada qui a décidé de ne pas tenir de quatrième procès dans une décision de 8 contre 1, confirmant la condamnation et la peine.

Kelly Marie Ellard

Kelly Marie Ellard

Le Globe and Mail a commenté à l’époque que son cas avait été “élevé au rang de tragédie nationale” Deux sociologues canadiens ont décrit l’affaire comme le moment décisif d’une “panique morale” à propos de la violence des filles dans le public canadien à la fin des années 1990.