V/H/S/99 : Critique du found footage horrifique de Shudder

21 octobre 2022 0 Par Extreme Cinema Reviews

V/H/S/99 est le cinquième opus de cette anthologie d’horreur. Cette critique couvrira chacune des histoires présentées et ce, sans spoiler.
V/H/S/99

V/H/S/99

Shredding: cette première histoire écrite et réalisée par Maggie Levin raconte l’histoire d’un groupe de musique punk rock appelé R.A.C.K.

R.A.C.K enregistre leurs bouffonneries pour leurs fans en ligne. Le groupe décide de s’introduire dans le Colony Underground qui a brûlé trois ans auparavant à cause d’un incendie électrique. Le groupe explore le site condamné et monte sur scène pour y jouer. Peu savent-ils qu’ils courront un grand danger. 

J’ai adoré la musique de ce court-métrage. Beaucoup de gore juteux et salissant sont au rendez-vous. L’ambiance punk et la personnalité des personnages sont définitivement mieux que le film “The Ranger”. 

Suicide bid: cette histoire écrite et réalisée par Johannes Roberts raconte l’environnement cauchemardesque et claustrophobe d’une jeune femme qui désire rejoindre une sororité. Cette dernière doit en guise d’initiation passer la nuit enterrée vivant dans un cercueil. C’est alors que coup tordu, tension et peur envahiront notre protagoniste de façon abrupte et spontanée. Selon moi c’est le meilleur segment! C’est angoissant, suffocant, sombre et lugubre. Une histoire qui je l’espère, vous fera frissonner autant que moi.

Ozzy’s Dungeon : cette histoire réalisée par Flying Lotus et Zoe cooper élabore un jeu télévisé pour enfants où les participants participent à des jeux dangereux. Le prix étant d’avoir la chance de rencontrer Ozzy, qui réalisera leur souhait préféré. Lors de l’enregistrement d’un épisode, la candidate Donna se blesse brutalement à la jambe lors de la dernière course d’obstacles. Des années plus tard, l’animateur de l’émission se réveille dans le sous-sol de la mère déséquilibrée de Donna, Debra. La famille forcera l’hôte à travers plusieurs versions maison et tortueuses des jeux “Ozzy’s Dungeon”. L’hôte est obligé de terminer une dernière course d’obstacles, similaire à celle qui a blessé Donna.

V/H/S 99 – Photo Credit: Shudder

Cette histoire de vengeance nous laisse un peu sur notre faim. Idée bien réalisée mais mal peaufinée.

The Gawkers: Écrit par Chris Lee Hill et Tyler MacIntyre, réalisé par Tyler MacIntyre qui raconte l’histoire de Brady accompagné de Dylan et ses amis Kurt, Mark et Boner. Après avoir utilisé la caméra pour espionner secrètement deux filles, ils deviennent obsédés par la belle nouvelle voisine de Brady et Dylan de l’autre côté de la rue, Sandra. Alors que les garçons la filment depuis la fenêtre de Brady, ils sont choqués de découvrir qu’il s’est lié d’amitié avec elle au lieu d’eux. Au retour de Brady, ils le supplient d’obtenir des informations.

Dylan et ses amis font appel à un Brady réticent pour aider Sandra à configurer la webcam de son ordinateur, qu’ils utiliseront pour installer des logiciels espions dans l’espoir de la voir nue. Une histoire qui démontre que les apparences sont trompeuses et que le karma finit toujours par se retourner vers nous. Histoire un peu cliché et qui me laisse un peu indifférent, mais quand même intéressante à regarder.

To hell and Back: écrit et réalisé par Vanessa et Joseph Winter, le couple qui nous a récemment livré leur plus récent film de type found-footage “Deadstream”, nous transporte dans un univers diabolique. Le soir du Nouvel An, les vidéastes Nate et Troy filment un rituel où une femme appelée Kristen est offerte comme vaisseau à une entité appelée Ukabon. Le groupe de sorcières effectuant le rituel déclare que pendant qu’elles appellent l’entité, elles n’invoqueront pas réellement Ukabon avant le coup de minuit, lorsque le voile entre la Terre et l’Enfer est le plus mince.

V/H/S/99

Alors que le rituel commence, un démon non invité appelé Fercus apparaît dans la pièce. Alors que les sorcières chassent Fercus, le démon capture Nate et Troy et les entraînent en enfer.

Beaucoup de gore et d’angoisse sont à prévoir dans cette anthologie qui nous présente à ce jour sa cinquième édition. L’esthétique temporelle de VHS 99 ne surpasse pas mes attentes car plusieurs éléments du temps moderne s’y retrouvaient.

Les éléments rétro sont plus ou moins réussis mais il y a quand même quelques éléments atmosphériques qui sauront plaire aux spectateurs. Les précédentes furent: VHS 1, VHS 2, VHS: Viral, VHS 94 et finalement VHS 99. Pour les intéressés, mon préféré se trouve à être VHS 2. VHS 2 était plus viscéral, sanglant, mystérieux et captivant.

Le histoires de V/H/S/99 sont réalisées par Maggie Levin, Johannes Roberts, Tyler MacIntyre, Flying Lotus, Joseph Winter, et Vanessa Winter. Le film met en vedette Steven Ogg, Ally Ioannides, Emily Sweet, Dashiell Derrickson, Melanie Stone, Archelaus Crisanto, et Sonya Eddy.

Note : 70% (3.5)

Les deux derniers opus de la franchise V/H/S/94 et V/H/S/99 sont disponibles en streaming dès maintenant sur shudder.
https://www.shudder.com/movies/watch/vhs99/780a406c91b8430e
https://www.shudder.com/movies/watch/vhs94/c29d5b9347f378f8