Comète C/2022 E3: une rare comète verte visible a l’oeil nue à la fin du mois

7 janvier 2023 0 Par Jean Francois Cloutier 7 janvier, 2023 @ 17:10:51

C/2022 E3, une comète verte qui vient d’être découverte, va passer devant notre point bleu pâle et pourrait être vue à l’œil nu.

C/2022 E3

Comète C/2022 E3 (ZTF)

La NASA et le Jet Propulsion Laboratory de CalTech ont prédit que la comète verte C/2022 E3 (ZTF), qui a été nommée, s’approcherait d’abord du Soleil avant de tourner autour de la Terre entre le 12 janvier et le 2 février.

Selon un article du JPL, la comète sera visible dans tôt en soirée vers la fin du mois de janvier pour les observateurs du ciel de l’hémisphère nord. À partir de début février, les observateurs de l’hémisphère sud devraient pouvoir la voir.

Le meilleur moment pour l’observer, selon Space.com, est le 21 janvier, lors de la nouvelle lune, lorsque le ciel sera très noir sans l’éclairage de la Lune.

Selon le JPL, bien que les comètes soient notoirement imprévisibles, si celle-ci maintient sa tendance actuelle de luminosité, elle sera facile à identifier avec des jumelles et pourrait même devenir visible à l’œil nu sous un ciel sombre.

Cette comète verte inhabituelle a été découverte en mars 2022 et a été localisée à l’intérieur de l’orbite de Jupiter à l’aide d’une caméra d’étude à grand champ de la Zwicky Transient Facility de CalTech. Depuis lors, elle s’est rapprochée de plus en plus du Soleil, et comme la NASA l’a souligné dans un billet de blog sur la comète, elle se rapprochera de la Terre le 1er février lors de son périgée.

Selon les données du JPL, qui ont été rendues publiques par Space.com, la dernière fois que ce joli monstre vert s’est approché aussi près de la Terre, c’était il y a environ 50 000 ans, ce qui fait que les Néandertaliens de l’ère glaciaire sont les dernières personnes à l’avoir vu.

C/2022 E3 (ZTF) peut être difficile à observer lorsqu’elle se rapproche ou s’éloigne de la Terre, en fonction de la pollution lumineuse et des conditions météorologiques, mais soyez assurés que les observateurs du ciel équipés de coûteux téléobjectifs ou d’un accès à des télescopes institutionnels pourront en capturer des images étonnantes.