Evil Dead Rise : Notre critique de L’Opéra de la terreur : Renaissance!

22 avril 2023 0 By Extreme Cinema Reviews 22 avril, 2023 @ 22:26:47 PM

Dans la même direction que son prédécesseur, Evil Dead Rise (L’opéra de la terreur : Renaissance) nous offre un spectacle gore à souhait se déroulant dans un environnement huis clos et urbain.

La vraie question que tout le monde se demande? Est-ce que c’est si bon que ça en a l’air ? Découvrez-le avec cette analyse du dernier opus de la franchise.

Evil Dead

Qu’est-ce que c’est Evil Dead ?

Evil Dead est une franchise américaine de films d’horreur créée par Sam Raimi composée de cinq longs métrages et d’une série télévisée. La série tourne autour du Necronomicon Ex-Mortis, un ancien texte sumérien qui fait des ravages sur un groupe d’habitants de cabanes dans une zone boisée du Tennessee. Les protagonistes auront tendances à vouloir combattre ces entités.

L’univers de l’opéra de la terreur a débuté en 1983. Cinq films ont été produits avant de relancer la franchise en 2013 avec un ”Reboot” horrifique produit par le maitre du gore : Fede Alvarez qui détient en fait le record du film ayant utilisé la plus grande quantité de sang (70 000 gallons, 264978,82 Litres de sang) à l’écran et 50 000 gallons (189270,59 litres) sur 70 000 furent utilisée pour la scène finale seulement. Si vous êtes assoiffées de scènes sanglantes je vous recommande fortement de jeter un oeil au ”Reboot” de 2013.

Qu’est-ce qu’Evil Dead Rise ?

L’opéra de la terreur : Renaissance raconte l’histoire d’une mère monoparentale qui se retrouve dans un combat pour sa vie lorsqu’un de ses enfants découvre un livre ancien et maléfique qui donne naissance à un démon extrêmement prolifique, violent et assoiffés de sang qui se déchaînent dans une tour à appartements d’une zone abandonnée à Los Angeles.

Est-ce que c’est bon ?

Oui ! Très bon même ! Il faut savoir qu’ayant vu tous les films de cette franchise, je peux me permettre de dire que celui-ci est hautement rafraîchissant, exaltant, sanglant, surprenant et innovateur. Commercialisé comme étant une évolution de la franchise ainsi que de ses créatures, le film livre ses promesses avec force, ambition et surprise. L’opéra de la terreur : Renaissance, a su innové en matière de créativités, d’effets visuels et d’effets sonores. Nous sommes heureux de savoir que cette franchise est toujours en bonne santé et que le concept ne soit pas épuisé considérant ses 40 ans d’existence ! Ce n’est pas rien !

Contrairement à plusieurs critiques, nous trouvons que le déroulement de l’histoire n’est pas aussi déroutant que ce que les gens pourraient vous dire. Pour une personne qui s’initie à l’univers de l’opéra de la terreur, c’est un très bon film pour découvrir cette franchise. Vous n’avez pas besoin d’avoir vu les quatre films précédents. Certes, il y a de petits clins d’oeil rétro pour les admirateurs absolus de la franchise, mais qui ne perdra pas votre attention. Les performances des acteurs et actrices sont assez limpides et conformistes par moments et à d’autres moments elle peut se montrer assez impassible.

Aberrant de voir que malgré un budget de 19 millions de dollars, ils n’ont pas pu engager des acteurs et actrices dignes de nous faire ressentir la douleur de leurs blessures corporelles ou leur détresse psychologique.

À quel niveau de violence dois-je m’attendre ?

J’ai remarqué un certain relâchement dans l’exposition de la violence à l’écran. Ce qui m’a déplu. Le potentiel de scènes brutales et excessives n’ont pas été à la hauteur de mes attentes. Le comparant à ses prédécesseurs et en tant que film gore, le film a eu de nombreuses occasions de satisfaire ma soif, mais n’y ait pas parvenu. Plusieurs scènes étaient suggestives, ce qui veut dire que nous ne voyons pas certains événements, mais que nous pouvons les entendre. Chose que je déteste. Si je vais voir un film classé 16 ans et plus et que je sais très bien que cette franchise à l’habitude de montrer chacun de ses personnages mourir, je vais m’attendre à avoir ce genre de détails. L’opéra de la terreur : Renaissance, s’est énormément mis de barrière en termes de possibilités afin de demeurer le plus commercial possible je présume. La direction artistique du film maintient avec aisance une esthétique crade et lugubre dans son intégralité.

* Attention, le paragraphe ci-dessus ne signifie pas que le film manque de violence. Pour moi, Oui ! Pour vous ? Vous en aurez assez si vous n’êtes pas habitués à voir ce genre de massacre. La quantité de sang est phénoménal, le sang coule à flot et le film est assez encrassant. *

Les effets spéciaux

Je désire souligner l’énorme amélioration quant aux effets spéciaux. Les quantités d’effets pratiques ont augmenté considérablement faisant moins d’espace au CGI (désignant autrement dit l’ensemble des images, séquences, animations 3D, effets spéciaux etc. générés sur ordinateur.)

Certains effets pratiques me faisaient extrêmement pensé à la créature nommée ”Laura” dans le célèbre jeux vidéo d’horreur ”The Evil Within”. J’ai apprécié de pouvoir observer ce type de créature au grand écran. J’ai trouvé ça très impressionnant à regarder et surtout bien exécuté. Très honnêtement, la couleur du sang utilisé possède une meilleure texture et couleur que son film précédant, donnant à ce dernier opus une texture beaucoup plus riche et poli. Une belle et grande amélioration à ne pas négliger !


La fin me laisse un peu sur ma faim, beaucoup de violence, beaucoup de portes ouvertes et peu de rendement. L’avenir de la franchise me laisse perplexe, mais au moins mon expérience fut divertissante et rafraîchissante.

Le film est réalisé et écrit par Lee Cronin et met en vedette Alyssa Sutherland, Lily Sullivan, Gabrielle Echols, Morgan Davies, Nell Fisher, et Mia Challis. Les producteurs sont Sam Raimi, Bruce Campbell, et Robert Tapert.

Note : 87.14%

The Evil Dead (1981) en streaming