Caligula- The Ultimate Cut: une projection spéciale à Cannes 2023

17 mai 2023 0 By Jean Francois Cloutier

Une version restaurée du long métrage de 1979 “Caligula”, avec Malcolm McDowell (“Clockwork Orange”), sera présentée en avant-première sous la forme d’un “Ultimate Cut” au Festival de Cannes 2023

Caligula (italien : Caligola) est un film historique érotique de 1979 sur l’ascension et la chute de l’empereur romain Caligula. Le film réalisé par Tinto Brass met en vedette Malcolm McDowell dans le rôle-titre, aux côtés de Teresa Ann Savoy, Helen Mirren, Peter O’Toole, John Steiner et John Gielgud. Le producteur Bob Guccione, fondateur du magazine Penthouse, avait l’intention de produire un long métrage érotique avec des valeurs de production élevées et des acteurs de renom.

Caligula- The Ultimate Cut

Caligula- The Ultimate Cut

Rome, 37 de notre ère. Après avoir assassiné son grand-père adoptif, l’empereur Tibère, Caligula s’empare du pouvoir et commence à démanteler l’Empire romain de l’intérieur. 40 ans après sa sortie, le film culte Caligula refait surface avec un nouveau montage inédit explorant la décadence du pouvoir à travers la corruption, la folie et la dépravation.

Ce film présente une certaine vision de l’histoire du règne de l’empereur romain Caligula (Malcolm McDowell), dans le but d’en montrer une vision réaliste. Le film a suscité la polémique pour ses aspects érotiques voire pornographiques et gores, et a été censuré en diverses versions. Le résultat non censuré montre la débauche supposée de l’époque romaine, un des clichés de la représentation de Rome dans la fiction universelle.

Gore Vidal a eu l’idée d’un film sur l’empereur romain controversé et a produit une ébauche de scénario sous le titre de travail Gore Vidal’s Caligula. Le réalisateur, Tinto Brass, a toutefois modifié en profondeur le scénario original de Vidal, ce qui a conduit ce dernier à désavouer le film. Le scénario final se concentre sur l’idée que “le pouvoir absolu corrompt absolument”. Les producteurs n’ont pas autorisé Brass à monter le film et en ont modifié le ton et le style de manière significative, en ajoutant des scènes de sexe non simulées mettant en scène des filles de Penthouse en tant que figurants filmés en post-production par Guccione et Giancarlo Lui. Brass avait refusé de filmer ces séquences, car Vidal et lui-même n’étaient pas d’accord avec leur inclusion. La version du film sortie dans les cinémas italiens en 1979 et dans les cinémas américains l’année suivante ne tenait pas compte des intentions de Tinto Brass de présenter le film comme une satire politique, ce qui l’a incité à désavouer le film.

La sortie de Caligula a donné lieu à des problèmes juridiques et à des controverses sur son contenu violent et sexuel ; plusieurs versions coupées sont sorties dans le monde entier, tandis que la version non coupée reste interdite dans plusieurs pays. Malgré l’accueil généralement négatif, certains critiques le citant même parmi les pires films jamais réalisés, le film est considéré comme un classique culte dont le contenu politique et la représentation historique méritent d’être soulignés.

Le scénario a ensuite été adapté dans une novelisation écrite par William Johnston sous le pseudonyme de William Howard. En 2018, Penthouse a annoncé qu’un nouveau Director’s Cut du film était en cours de montage par Alexander Tuschinski, avec l’approbation de la famille de Brass. Aucune date de sortie de ce montage n’a été confirmée.

En 2020, une autre version du film a été annoncée pour l’automne de la même année, produite par l’auteur et historien Thomas Negovan et destinée à suivre de plus près le scénario original de Gore Vidal au lieu de la vision de Tinto Brass ou de Bob Guccione.

La version restaurée Caligula – The Ultimate Cut sera présentée en première dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2023.