Late Night With The Devil

FESTIVAL FANTASIA : Critique du film Late Night With The Devil avec David Dastmalchian

31 juillet 2023 0 By Extreme Cinema Reviews 31 juillet, 2023 @ 19:51:16 PM

Late Night With The Devil serait-il le meilleur film d’horreur de la 27e édition du festival international de film fantasia ?

Non seulement David Dastmalchian nous impressionne par son énorme talent, mais il est également productif exécutif dans Late Night With The Devil.

Mais qu’est-ce que Late Night With The Devil ?

Late Night With The Devil se déroule durant l’Halloween, 1977. L’animateur de talk-show de fin de soirée Jack Delroy (David Dastmalchian, THE SUICIDE SQUAD) se prépare à enregistrer une émission en direct qui sera différente de tout ce à quoi les gens sont habitués. Il le faut, car de moins en moins de téléspectateurs sont au rendez-vous. Ce soir, Delroy offrira tout un spectacle – au-delà de ses pires cauchemars. Les invitées incluent la para-psychologue et auteure Dre June Ross-Mitchell (Laura Gordon, UNDERTOW), qui fait la promotion de son nouveau livre, Conversations with the Devil. Elle est accompagné de l’adolescente Lilly (Ingrid Torelli), unique survivante du suicide collectif des membres d’une église satanique et sujet du livre susmentionné, car elle prétend être sporadiquement possédée par un démon. Le public s’installe en studio, alors que les caméras s’apprêtent à diffuser l’événement jusque dans les foyers du pays…

Il s’agit du troisième long métrage des cinéastes australiens Colin et Cameron Cairnes (100 BLOODY ACRES), qui racontent pour la première fois une histoire se déroulant aux États-Unis, au plus fort de la panique satanique.

Notre Critique

Late Night With The Devil est le film le plus ingénieux, brillant, satirique, innovateur et terrifiant que j’ai vu cette année jusqu’à présent. Jusqu’à présent, il est en première position sur mon top 10 des meilleurs films d’horreur de l’année.

L’atmosphère et la tension parfaite qui ne cesse d’augmenter tiens en haleine du début à la fin. L’impeccable reconstitution d’époque inclut beaucoup de détails sur le monde télévisuel des années 1970, ainsi qu’un assortiment de personnages colorés. La tension est plus que palpable et a été réalisé avec perfection. À la fois armé d’humour, le film peut aussi se montrer absolument terrifiant et oppressant. La production de Late Night with the Devil a été annoncée le 13 février 2022, avec le studio émirati Image Nation et le label de genre américain, Spooky Pictures. Décrivant leur décision de fonder Late Night with the Devil autour d’un talk-show de fin de soirée, le duo scénariste-réalisateur Cameron et Colin Cairnes a déclaré : « Dans les années 70 et 80, il y avait quelque chose de légèrement dangereux dans la télévision de fin de soirée. C’était en particulier une fenêtre sur un monde adulte étrange. Nous avons pensé que combiner cette atmosphère chargée et en direct avec le surnaturel pourrait créer une expérience cinématographique particulièrement effrayante ».

Au fur et à mesure que le film avançait, je devenais de plus en plus inconfortable. Au fur et à mesure que la nuit avance, des événements étranges affligent le studio avant de culminer dans un décor d’exorcisme effrayant qui vous enverra des frissons dans le dos. Cependant, tout comme la maison du diable sous-estimée de Ti West, le film n’en abuse jamais. Il conserve son esthétique ancrée des années 70 et maintient une combustion lente constamment inconfortable au fur et à mesure que la nuit se déroule. L’horreur n’est pas ce qui est à l’écran, c’est ce qui se passe juste à côté. Le film s’appuie sur les réactions des personnages pour communiquer le danger, c’est pourquoi c’est la performance de David Dastmalchian qui est la facette la plus impressionnante.


David Dastmalchian

Les choses qui me font principalement peur dans les films d’horreur, sont les atmosphères rétro qui deviennent de plus en plus dérangeantes et sombres. J’adore vraiment les films qui prennent du temps pour construire l’adrénaline et les frissons. Un film qui se repose uniquement sur les sursauts pour susciter l’effroi chez les spectateurs et spectatrices, ne m’intéressent pas. Ça m’ennuie et ça m’irrite. L’essence de l’horreur réside dans la construction de la peur et de nos insécurités. Ce film réussit à créer ces sentiments.

Selon moi, l’horreur existe pour confronter nos peurs de façons qui ne peuvent pas nous atteindre physiquement. Étant grand fan de David Dastmalchian, j’ai toujours été impressionné et captivé par ses performances. Mais là… sa performance est hors du commun. De même que pour tous les rôles secondaires. Prenons exemple sur Ingrid Torelli qui joue le rôle de Lilly. Dès son apparition, j’étais déjà convaincu et captivé à 110 % sur son personnage.

Late Night with the Devil est l’un des meilleurs films d’horreur d’exorcisme depuis des années. Avec une esthétique vive des années 70, une atmosphère terrifiante et la meilleure performance en carrière de l’acteur de David Dastmalchian, ce film d’horreur transmet ses ondes sinistres à travers l’écran, ce qui donne lieu à une combustion lente, explosive et diaboliquement amusante. Je n’ai absolument rien de négatif à dire sur ce film. Il est parfait.

Honnêtement, une vraie claque ! Il est difficile d’en parler sans dévoiler de divulgâcheur. Alors, je vais m’arrêter ici. Vous devez absolument voir ce film.

Late Night With The Devil est un film australien réalisé par les frères Cameron et Colin Cairnes. Il met en vedette l’incroyable David Dastmalchian, un acteur au talent grandiose et inqualifiable. David Dastmalchian a joué dans Le chevalier noir de Christopher Nolan, Le boogeyman, Le dernier voyage de Demeter, The Belko Experiment. Il est accompagné de Laura Gordon, Ian Bliss, Fayssal Bazzi, Ingrid Torelli et plus encore.

Note: 10/10 !!!

Late Night With The Devil a une note de 100 % sur Rotten Tomatoes.

Le film a été présenté en grande première canadienne au Festival International de Films Fantasia le 30 juillet 2023 et n’a aucune date de sortie pour le moment.
https://fantasiafestival.com/