Festival Fantasia : Where The Devil Roams serait-il le film le plus gore de Fantasia ?

Festival Fantasia : Where The Devil Roams serait-il le film le plus gore de Fantasia ?

10 août 2023 0 By Extreme Cinema Reviews 10 août, 2023 @ 20:32:55 PM

Where the devils roam de John Adams, Zelda Adams, et Toby Poser est forcément le film le plus trash et Extrême de Fantasia cet année.

Est-ce une bonne nouvelle ou une mauvaise nouvelle ?

Pour moi, qui est un adepte de cinéma underground et de cinéma extrême, je dois dire que c’est une bonne nouvelle. Pour vous ? Et bien, tous les goûts sont dans la nature et c’est avec certitude que ce film divisera beaucoup d’opinions.
Where The Devil Roams

Qu’est-ce que WHERE THE DEVIL ROAMS ?

Maggie, Seven et Eve (Toby Poser, John Adams, Zelda Adams) sont une famille de forains allant de ville en ville, mais hélas, l’industrie du cirque se meurt petit à petit dans l’Amérique de la Grande Dépression. Le climat de méfiance est omniprésent et le désespoir pousse beaucoup de gens vers les superstitions ancestrales, l’occultisme, voire la magie noire et sinistre. En plus de leurs spectacles, notre famille de tueurs en séries laisseront plusieurs cadavres sur leurs chemins. Un jour, un certain monsieur Tibbs (Sam Rodd) fait quelque chose de spectaculairement macabre, un acte qui ne saurait être possible qu’avec le concours d’une puissance surnaturelle — et la jeune Eve est témoin de la scène. Incapable de résister à pareille tentation, elle décide de s’approprier cette sorcellerie. C’est là que débute un chassé-croisé maléfique, puisque le diable en personne exauce les prières sacrilèges qui lui sont adressées.

Nous avons remarqué que le film à plusieurs références à l’histoire de Frankenstein. Ce qui peut par conséquent être intéressant dans cette réalisation cinématographique du trio Adams. Cependant, quelques lacunes ont été observées dans l’histoire et dans la réalisation de ce film.

John Adams, Zelda Adams, Toby Poser

Notre critique.

La famille de trois personnes parcourt la campagne dans un hiver rigoureux, n’hésitant jamais à tuer quiconque refuse une faveur ou l’aide qu’ils recherchent. Seven est le membre le plus passif, tandis que Maggie est rapidement poussée dans ses excès de violence déchaînés. Eve, qui reste la plupart du temps muette sauf lorsqu’elle doit chanter dans leurs spectacles de cirque, enregistre consciencieusement le résultat de leur violence sur sa caméra. Mais le film, tout en régurgitant la violence sans vergogne, ne tient pas vraiment en compte les décisions et le tumulte intérieur des personnages.

Je crois qu’étant donné qu’il s’agit d’un film gore et underground, il ne fait pas s’attendre à la perfection, mais plutôt à quelques imperfections de scénario ou de caractérisation des personnages. Cela dit, très beau travail pour l’esthétique générale et pour la qualité des effets pratiques.

DU GORE DU GORE ET ENCORE DU GORE.

AVERTISSEMENT ! ce film contient de nombreuses scènes de violence graphiques.

Se déroulant durant la grande dépression, ce film parsemé de couleurs froides ou encore de teintes noires et blanches, offre un spectacle gothique, grotesque, carnivalesque et d’une rare violence. Avec un fond d’atmosphère similaire à “Begotten (1990)”, le film multiplie avec complaisance les scènes d’agressions et de violences extrêmes notamment démembrements, décapitations, mutilations, doigt coupées, amputations, poignardements, visage défoncés, gorge tranchées, fracassage de dents avec des outils et plus.

Les effets pratiques sont très bien réalisés et bien exécutés considérant que le film n’a pas de CGI.

Selon nous, un tel spectacle devrait être uniquement réservé à un auditoire adulte. J’ai bien aimé la complicité et l’énergie que dégageait notre trio cinématographique. D’ailleurs, l’esprit de famille psychopathologique m’a beaucoup fait penser à The Devil’s Reject par Rob Zombie.

J’accorde à WHERE THE DEVIL ROAMS la note suivante

Note: 78.57%

Le film a été présenté au Festival International de Films Fantasia en première mondiale le 27 Juillet 2023 et est en vue d‘être diffusé en première digitale sur la plateforme de Tubi cette hiver 2023. Nous pouvons dire que le timing est parfait car il s’agit d’un film se déroulant durant une saison hivernale.

https://fantasiafestival.com/