La vérité sur la Zone 51 révélée dans le documentaire Area 51 Declassified

La vérité sur la Zone 51 révélée dans le documentaire Area 51 Declassified

11 janvier 2011 1 Par Jean-François Cloutier
Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sortie prochaine du documentaire Area 51 Declassified qui démystifie la Zone 51 fait couler beaucoup d’encres et les informations sortent au compte goute, mais le Los Angeles Times a quelques bonnes primeurs à ce sujet.

Les langues nouvellement déverrouillées de certains de ceux qui auraient travaillé vont donner beaucoup de détails aux vrais observateurs de la zone 51.

Dans le cadre du projet Leads Speak Out, les détails relatifs à la zone 51 ont été déclassifiés, et pour la première fois de l’histoire d’anciens membres du personnel sont autorisés à admettre l’existence de la zone 51 et à parler de ce qui s’y passait. Malheureusement pour les amateurs de conspiration OVNI, la lumière qui tombe sur la zone 51 ressemblera plus à de l’obscurcisse et du camouflage de choses que nous entendons parler depuis des décennies.

Quatre employés de la Zone 51 ont parlé le Los Angeles Times cette semaine au sujet de leur travail dans les années 1960. Ce sont: le colonel Hugh “Slip” Slater, 87 ans, commandant de la zone 51 dans les années 60. Lovick Edward, 90, il a passé trois décennies à radar tester certains des plus célèbres aéronefs du monde entier tels que le U-2, l’A-12 Oxcart et le F-117. Kenneth Collins, 80 ans, un pilote d’essai expérimentaux de la CIA qui a reçu l’étoile d’argent. Thornton “TD” Barnes, 72 ans, a été ingénieur des projets spéciaux à Area 51. Harry Martin, 77 ans, il a été l’un des hommes responsables des demi-millions de gallons de gaz mensuel utilisé à la base pour développer les avions-espions.

Ces hommes discutent de la façon donc le Project Oxcart, un avion-espion atteignant MACH-3 construit par Lockheed Aircraft Corporation a été testé à grande échelle sur la Zone 51. Ils affirment que des milliers de rapports d’ovnis pendant cette période de temps peuvent remonter à des tests du Oxcart.

Project Oxcart

Le fait que seulement quelques représentants des US Air Force ont reçu des autorisations pour le Oxcart (même si c’était un projet commun de la CIA/USAF), a soulevé de nombreuses observations d’OVNI et des alarmes militaires internes. Certains généraux ont cru que les Russes envoyaient des avions furtifs dans le ciel américain pour inciter la paranoïa et de créer une panique généralisée. Aujourd’hui, les conclusions du BLUE BOOK sont logées dans un dossier de 37 pieds cubes aux archives nationales. Le dossier conscient 74, 000 page de rapports. Une recherche par mot clé ne fait apparaître aucune mention du Oxcart ou Area 51.

Les hommes travaillant sur le Oxcart expliquent que l’armée a été “forcée” de créer le projet Bluebook pour traiter les rapports d’OVNI pour que personne ne s’aperçoive que c’était le Oxcart. Vraiment? Je ne suis pas amateur de complot, mais j’avoue que cette couleuvre est dure à avaler.

Nous allons le savoir prochainement avec la sortie d’une série de documentaire intitulé : Area 51 Declassified. La série sera diffusée sur National Geographic ce printemps et est réalisée par Peter Yost.

Des OVNI survolent des sites d’armement nucléaire américains.

C’est ce qu’ont déclaré en substance 7 officiers à la retraite de l’US Air Force (USAF), lors d’une conférence de presse le 27 septembre 2010 au National Press Club de Washington, retransmise sur CNN.
httpvh://www.youtube.com/watch?v=73ZiDEtVms8
Source: LA Times/io9