Le mystère de John Titor : menteur ou voyageur dans le temps?

Le mystère de John Titor : menteur ou voyageur dans le temps?

15 juillet 2013 0 Par Annabelle Thibault
Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article est une traduction intégrale d’un texte de Pacific Standard

Un jour, un individu portant le nom de «John Titor» a commencé à publier des messages sur Internet en se vantant de venir du futur et de prédire la fin du monde. Puis, soudainement, il est disparu sans laisser de traces.

Voici le sombre avenir de notre planète, d’après lui : les États-Unis vivront une Deuxième Guerre Civile qui divisera le pays en cinq, faisant de la ville d’Omaha au Nebraska la nouvelle capitale. La Troisième Guerre Mondiale débutera en 2015 : la Russie et les États-Unis s’attaqueront et feront plus de trois milliards de victimes. Par dessus tout, un problème informatique agira de la façon dont le bogue de l’An 2000 était sensé sévir, et le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui sera détruit. Tout cela surviendra à moins qu’un voyageur temporel audacieux ne traverse l’espace temps afin de changer le cours du futur.

Titor-B2B

Au début des années 2000, cet individu est apparu sur Internet. Sur une multitude de forums, un utilisateur utilisant les pseudonymes TimeTravel_0 et John Titor prétendait être un soldat de 2036, l’année où le virus informatique a emporté la planète. Sa mission était de revenir en 1975 afin de dérober un ordinateur IBM 5100, une machine ayant l’équipement nécessaire pour éradiquer ce futur virus. Son détour vers l’An 2000 n’était que pour se visiter lui-même à l’âge de 3 ans, en ignorant au passage toutes les conventions de paradoxe temporel des histoires de voyage dans le temps. Durant les quatre mois suivant ces interventions, Titor a répondu à toutes les questions posées par les autres utilisateurs en décrivant les événements futurs de manière poétique, toujours en précisant que des réalités parallèles existent et que sa réalité n’est pas nécessairement la nôtre.

Entre des avertissements sérieux disant au public d’apprendre les premiers soins et d’arrêter de manger du bœuf (la vache folle c’est-à-dire la maladie de Creutzfeldt-Jakob étant un problème à son époque), Titor a donné un nombre de spécifications techniques à propos du voyage dans le temps et de son fonctionnement avec des algorithmes très complexes ainsi que des photos vagues de mauvaise qualité où figurent sa machine. Évidemment, celle-ci était une voiture : une Chevy Suburban 1987. Il a même montré son insigne militaire futuriste.

Le 24 mars 2001, Titor a livré son dernier conseil avant de partir pour toujours et de retourner chez lui : «Ayez toujours un bidon d’essence avec vous lorsque votre voiture est en panne sur la route». Aujourd’hui, tout ce qui est mis en ligne est sainement remis en question. Appelons cela l’ère post-Snopes (un site de légendes urbaines): nous avons été conditionnés à garder des soupçons sur tout.

En 2003, un «fan» de Titor («fan» car certains diront qu’il est Titor) du nom d’Oliver Williams a fondé le site JohnTitor.com, qui rassemble toutes les prédictions de Titor et compile ses 151 messages. En 2004, des membres de l’Université George Mason ont écrit un opéra rock multimédia à son sujet. De plus, un résumé du phénomène publié sur io9.com a eu plus de 103 000 lectures en 2011. Finalement, d’après IMDB, un long-métrage sur Titor serait en préparation. Cette escroquerie de quatre mois, cette oeuvre d’un nerd s’ennuyant au travail qui aurait dû être oubliée, s’est transformée en phénomène.

John-Titor-picture

Depuis l’apparition de ces messages mystérieux, la populaire émission de radio de fin de soirée d’Art Bell, Coast to Coast AM, est le rendez-vous pour en savoir plus sur Titor. Il s’agit d’un programme diffusé à l’échelle nationale couvrant tout le matériel pouvant être adressé à l’émission The X-Files. George Noory a remplacé Bell en 2003 en poursuivant son travail, celui-ci dédie des épisodes en entier sur ce mythe perdurant dans lesquels il prend des appels d’auditeurs posant des questions insensées tout en leur répondant sérieusement.

En voici un échantillon : «Se pourrait-il que Titor soit un messager de Dieu, un Ange envoyé sur Terre pour nous avertir? Est-il possible qu’il soit un extraterrestre? Je vais fermer l’appareil pour vous écouter». En 2006, un avocat du nom de Lawrence Haber disant représenter Kay Titor, une femme assumant le rôle de la mère de Titor, a contacté Noory. Noory et Kay ont discuté par l’entremise d’Haber par téléphone, et aucune question n’a été résolue dans cette entrevue.

Après cet épisode, l’émission a tenté de manière intermittente à mettre des dates sur les événements proposés par Titor ainsi que sur les événements actuels comme les feuilles de thé ou des précurseurs d’une guerre nucléaire. Les fausses prédictions se sont empilées, et plusieurs descriptions de Titor sont assez vagues pour être considérées comme étant «non-réfutées». Titor a aussi déclaré qu’il n’y aurait plus de Jeux Olympiques après 2004; c’est alors que la recherche à son égard est passée de la présomption de vérité au potentiel de tromperie.

En 2003, The John Titor Foundation, une compagnie à responsabilité limitée à but lucratif, a publié le livre John Titor : A Time Traveler’s Tale, soit une copie papier des messages sur Internet. Présentement, une copie usagée de ce livre se vend pour 130$ sur Amazon. L’émission d’enquêtes italienne Voyager s’est attardée au cas en 2008 en engageant quelqu’un pour localiser les gens derrière la compagnie. Cette recherche les a menés vers Lawrence Haber, le PDG de la compagnie.

Une enquête non-professionnelle de John Hughston, aussi connu sous le nom de Razimus, a mis à la lumière du jour une boîte postale mystérieuse au nom de la compagnie située à Celebration en Floride. Un groupe d’amis n’ayant rien à faire entre deux contrats a vérifié ce qu’il y avait dans la boîte postale eux-mêmes, sans y trouver quelque chose d ‘intéressant. À un certain point, le site JohnTitorFoundation.com est apparu et offrait un code secret sans aucun sens aux visiteurs. Il y a quelques mois de cela, Hughston a publié une nouvelle vidéo de 40 minutes où il accuse le frère d’Haber, Morey, comme étant un suspect de choix en comparant son usage de la langue à celle de Titor; une comparaison qui, sans être méchant, est assez broche à foin.

Également et étrangement, il faut dénoter qu’un ingénieur informatique du nom de Marlin Pohlman a publié un brevet pour une machine à remonter le temps ayant des concepts en commun avec les messages de Titor. Cela a laissé place à d’autres spéculations à propos de l’identité de Pohlman, qui pourrait être lui-même l’homme derrière Titor. En mars dernier, Pohlman a été arrêté pour avoir drogué et agressé sexuellement quatre femmes.

Depuis, la recherche de Titor s’est emmêlée encore plus lorsque Oliver Stone s’est attardé au complot du 11 septembre. Lorsqu’une nouvelle information apparaît, un jeune branché ayant du temps à perdre la voit, ajoute une pièce au casse-tête, et le cercle devient vicieux. Les rails sont chauds, et parfois ils sont froids, mais ils ne disparaissent jamais. Il y a eu des millions de publications sur des blogues et des enquêtes maison sur l’affaire : une recherche pour les termes «John Titor solution» sur Google amène 325 000 résultats sans qu’aucun puisse résoudre le mystère. Ce chat dans la gorge est toujours là, et il ne peut pas être avalé.

887869980d6694f517fce2d8b3ce8b8b

Pourquoi, cependant? Le mythe de Titor persiste car personne n’a jamais prétendu en être à l’origine. Nous avons besoin d’une réponse puisqu’on ne peut pas être bernés. C’est l’effet Zeigarnik : quand quelque chose n’est pas résolu, cette chose préoccupe notre esprit.

En mars dernier, Brian Dunning, un écrivain et producteur se spécialisant dans le scepticisme, a dédié un épisode complet de son podcast Skeptoid (un nom très approprié) au phénomène John Titor. Celui-ci mettait l’accent moins sur l’individu que sur la question suivante: Pourquoi quelque chose sans fondement subsiste-t-il comme légende urbaine?

«Maintenant que le nombre de présomptions sans fondement est plus élevé que la racine carrée de tous les gros nombres jamais imaginés et séparés par la notation des flèches, il serait difficile, aujourd’hui, d’obtenir une notoriété plus grande que celle de John Titor», dit-il dans son podcast.

Nous avons été conditionnés à tout questionner. Nous sommes passés par la disponibilité de Photoshop, par Punk’d, par Jackass, par les enregistrements vidéos, par des campagnes de promotion à gros budget, par des courriels de faux princes nigériens nous offrant une somme de leur fortune si nous leur faisons parvenir notre numéro de compte de banque pour nous mener à la suspicion universelle. N’importe laquelle vidéo mettant en scène un chat faisant quelque chose de spectaculaire recevra au moins un commentaire de quelqu’un criant « FAKE!» (faux). L’histoire de Titor, qui date du temps où nous étions tous si innocents, il y a moins de 15 ans de cela, est apparue juste avant que les choses commencent à changer.

Notre scepticisme requiert la présence d’un responsable, un grand maître qui permettra de clarifier les choses. Quand nous connaîtrons l’existence du magicien derrière le rideau d’Oz, ou de l’identité de Jacob dans la dernière saison de Lost, le mystère s’arrêtera. Personne n’a assumé le rôle de Titor, alors l’histoire perdure.

Il y a des liens évidents à faire selon les amateurs de théories du complot (ex : la fracture des gouvernements, les abris sous-terrains), mais pour n’importe qui d’autre, il n’y a qu’une chose à penser: les histoires de voyage dans le temps sont cool. «C’est un pouvoir surnaturel que tout le monde aimerait avoir», avoue Dunning. «Nous voudrions tous que John Titor vienne vraiment du futur.» Qui d’entre nous n’a pas passé ses temps perdus de jeunesse à rêvasser à propos de voitures et de planches à roulettes volantes ou de comment était la vie dans l’Old West? En fait, quand j’ai demandé à Hughston, le blogueur détective, pourquoi il était attiré envers l’histoire de Titor, il m’a répondu qu’il était un «grand fan des voyages dans le temps depuis 1985», soit l’année où Back to the Future (Retour vers le futur) est sorti au cinéma.

howtobuildtime__index

Toutefois, il y a une explication bien plus simple. «L’histoire de John Titor est populaire». Dunning enchaîne : «Elle l’est tout simplement parce qu’elle est une de ces histoires qui sont devenues populaires». Si Titor ne faisait pas tomber tous les caucasiens post-universitaires dans leurs années de confusion et d’ennui dans un piège mystérieux, quelque chose d’autre le ferait. C’est la loi du darwinisme des légendes urbaines. Parmi tous les canulars, rumeurs en ligne, histoires de fantômes et voix sataniques de disques vinyles joués à l’envers, il y en a quelques uns qui doivent devenir populaires. Pourquoi pas Titor?

Bien qu’elle soit difficile, éloignée et quasiment impossible scientifiquement, il y a aussi une autre possibilité. Un courriel d’un individu portant le nom de Temporal Recon dit : «Une des clés de la résolution du mystère Titor est de tout simplement accepter la possibilité que le voyage temporel pourrait bien exister.»

La chose merveilleuse à propos de l’hypothèse du voyage temporel est que l’histoire ne peut pas être réfutée. Même si les événements n’arrivent pas de la façon dont le voyageur l’a indiqué, c’est parce que le voyageur a changé le cours du temps. «Certains ne débutent même pas sérieusement leur recherche en raison de leur perspective limitée», écrit Temporal Recon, en ajoutant : «Ils ne croient pas que la race humaine conquerra le temps. Le temps est vraiment long, Rick.»

Il y a un point de vue particulier qui semble évoluer dans l’argumentaire de chaque détective amateur de l’histoire Titor que j’ai pu rencontrer. Plus le casse-tête reste sans solution sans qu’aucun candidat ne se présente, l’objectif de découverte du créateur du canular se transforme en la possibilité que peut-être, peut-être bien, que le voyage temporel existe. Ils vous diront en adoptant un ton dramatique après la pause: «Bon, évidemment que John Titor n’a pas voyagé dans le temps. Mais s’il l’avait fait?»

Si vous vous y attardez assez longuement, et oubliez tout à propos des quatre derniers Jeux Olympiques, les choses ressembleront toujours à ce que vous voulez qu’elle soit, encore plus quand la réalité n’est qu’un petit détail.

Voyons voir, les différences politiques continuant à diviser les États-Unis entre les états rouges et les états bleus ne pourraient-elles pas être précurseurs d’une Deuxième Guerre Civile? La relation entre les États-Unis et la Russie est étrange ces temps-ci, n’est-ce pas? L’histoire de 2015, celle où la Russie et les États-Unis s’annihilent, reste toujours à écrire!

Puis, Temporal Recon a rédigé une phrase qui me hante, une phrase qui me poussera sûrement à entrer dans la course de la résolution du mystère, à retrouver l’auteur, qui est peut-être un enfant précoce muni d’un permis d’apprenti qui a déjà rencontré une version future de lui-même. Les graphiques et tableaux s’amasseront et garniront mon petit studio, qui n’aura qu’un matelas dans le coin, une pizza livrée et un ordinateur avec des onglets ouverts sur des pages obscures d’importance se rafraîchissant automatiquement. Mes amitiés, ma famille et mes relations s’évaporeront : il y a si peu d’heures dans une journée. Mes mains seront pleines d’ampoules, mes doigts pleins d’encre et mes yeux seront habitués à chercher des hommes en complet, en manteau blanc, ou une combinaison des deux.

Finalement, Temporal Recon écrit : «Et il y en a d’autres (voyageurs)». C’est ainsi que je m’enfonce dans l’abime.

Source: Pacific Standard