Infrarouge: Le mystère de la mort d’Hitler sur France 2

Infrarouge: Le mystère de la mort d’Hitler sur France 2

19 mars 2018 3 Par Jean-François Cloutier
Merci de partager !
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Shares

Depuis la rentrée, Marie Drucker anime le rendez-vous prisé de la case documentaire Infrarouge, proposant toujours un regard novateur et exigeant sur une diversité de sujets.

Le mystère de la mort d'Hitler

Pour la première fois depuis plus de 70 ans, les autorités russes ont accordé un accès total à toutes leurs archives sur la mort d’Hitler. Y compris à des restes humains présentés comme étant ceux du Führer. Le médecin légiste français Philippe Charlier a pu les analyser. Il est temps de mettre un terme définitif au dernier mystère de la mort d’Hitler.

Le mystère de la mort d’Hitler
La mort d’Hitler est le “cold-case” le plus célèbre du XXe siècle. Pourquoi n’existe-t-il pas de photos avérées de son cadavre ? Pourquoi Staline prétendait-il qu’Hitler s’était enfui en Amérique latine ? Il n’en fallait pas plus pour que naissent les légendes d’une survie d’Hitler.

Plus de 70 ans après la fin de la guerre, nous sommes en mesure de résoudre ce mystère. Nous avons eu accès aux archives secrètes de l’ex-KGB à Moscou ainsi qu’aux prétendus restes humains d’Hitler. Un morceau de crâne et des dents. Philippe Charlier est médecin légiste et spécialiste des morts historiques suspectes. Pour la première fois depuis 1945, il a pu analyser ces ossements avec du matériel de pointe. Ses résultats vont permettre de mettre un terme définitif à l’énigme de la mort d’Hitler.

Jean- Christophe Brisard le réalisateur du documentaire explique son film.

Dans le dossier Hitler, j’ai voulu le traiter comme un cold-case, une enquête judiciaire jamais résolue. Je savais dès le début de mon travail que les risques de manipulation de la part des autorités russes étaient une variable à prendre en considération. C’est pour cela que j’ai volontairement filmé les différentes étapes de mon enquête, y compris les tentatives d’obstruction des archivistes russes, les coulisses des négociations, les pressions exercées par les services secrets russes… Plus qu’un documentaire purement historique basé sur des archives et des interviews d’historiens, il s’agit d’un thriller tourné caméra à l’épaule.

Un thriller dans lequel la grande Histoire se retrouve confrontée aux dernières technologies scientifiques pour démêler le vrai du faux. Et dans toute bonne enquête, il faut un enquêteur. Ici, c’est le docteur Philippe Charlier, médecin légiste réputé pour avoir résolu diverses énigmes historiques comme celle de la tête d’Henri IV, qui remplit ce rôle du début à la fin. Pas à pas, je le suis dans le dédale des différents centres d’archives russes ainsi que dans les plus grands laboratoires français. Le point d’orgue étant la séquence tournée au coeur du quartier général du FSB, le puissant contre-espionnage russe. J’ai pu y filmer les archives les plus secrètes du dossier Hitler, dont la mâchoire présentée comme étant celle du dictateur. Une séquence où l’on voit Philippe Charlier l’autopsier avec du matériel de pointe. Une première mondiale.

Le mystère de la mort d’Hitler, Infrarouge inédit, Mardi 20 mars à 23:25 sur France 2.