Sur le plateau d’Evil Dead : Jane Levy parle de la nouvelle mouture

Sur le plateau d’Evil Dead : Jane Levy parle de la nouvelle mouture

20 janvier 2013 0 Par Annabelle Thibault
Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

evil-dead-2013-movie-3

Ce texte est une traduction intégrale d’un article paru sur Shock Till You Drop.

Sur le plateau, nous avons eu la chance d’observer le réalisateur, Fede Alvarez, et toute l’équipe et la distribution exercer leur magie. Nous avons assisté à une scène où un acteur (nous ne dirons pas qui pour éviter les «spoilers») devient possédé par le démon et tente d’enchanter un autre acteur : «Joins-toi à nous. Joooooiiiiins-toi à nous…»

Nous avons assisté à l’enregistrement continuel de cette scène jusqu’à ce que Fede l’ait prise de tous les angles et soit satisfait du dialogue. En le voyant travailler, il est évident qu’Alvarez est un perfectionniste et veut faire le meilleur film possible.

Dans Evil Dead, Levy joue le rôle de Mia, une jeune femme tentant de se débarrasser d’une dépendance. Ses amis l’emmènent dans une cabane dans les bois pour lui venir en aide mais ne réussissent qu’à libérer du mal.

La jeune actrice nous a parlé des choses les plus «cool» qu’elle ait faites dans sa carrière : «La chose la plus cool que j’aie fait est lorsque Aaron Morton (cinématographe) est sur une tyrolienne dans les bois pendant que je suis dans la boue et que je dois dépasser la caméra qui s’approche de moi. C’était tellement cool. J’ai regardé des extraits de la scène et elle est géniale.»

Qu’est-ce que l’actrice pense des conditions de travail sur le plateau? «Je ne peux pas dire que c’est une bonne chose, mais parfois, je n’ai même pas à faire semblant. J’ai réellement froid et je pleure tellement je suis fatiguée parce que j’ai froid et que je veux retourner chez moi. Je vis la même chose que personnage alors ma tâche est simplifiée, et cela rend mon jeu réaliste.»

Evil Dead: la bande-annonce grand publique.

En effet, le rôle de Levy est demandant : «C’est un travail très physique, et comme Fede l’a dit, nous faisons tout ce que vous voyez. Je ne sais pas si je peux le dire, mais à un certain moment, je vomis sur quelqu’un. Je vomis beaucoup, vous savez, un grand volume de liquide. Il y avait un tube pratiquement enfoncé jusqu’au fond de ma gorge, et je vomis partout sur le corps d’une fille sur laquelle je suis assise. Quand on fait une telle chose, je ne peux pas décrire la sensation, mais je me suis mise dans un coin pour pleurer. Je suis très sensible. Je croyais vraiment que je noyais mon amie Jessica, je me sentais si mal que je tremblais. »

Levy a même dû faire de la recherche à propos de la dépendance pour son rôle : «Oui… oui j’en ai fait. Je crois que c’est un petit aspect de l’histoire en fait. Elle nous plonge dans son environnement, et je crois que Mia, dès le début, a décidé qu’elle serait sobre. Elle ne prend pas de drogue du tout dans ce film. Elle arrête au moment où le film commence, et c’est là qu’elle commence à vivre. »

The-Evil-Dead-2013-horror-movies-33180751-1280-720

L’actrice a dévoilé la chose la plus difficile physiquement qu’elle n’ait jamais vécue : «Je pourrais vous nommer dix des pires choses qui pourraient vous arriver pendant votre vie, et toutes ces choses arrivent à mon personnage. C’est l’horreur des films d’horreur. C’est extrême, et c’est en grande partie la raison pour laquelle j’ai décidé de faire ce projet. J’ai pensé que ce serait bien de faire le film le plus extrême que possible. C’est aussi très loin de ce que j’ai fait dans la dernière année.»

Elle nous a parlé de la scène la plus difficile qu’elle ait tournée en tant qu’actrice : «Il y a une partie physique et une partie émotive. Je ne veux pas trop en dire. Je traverse des périodes où je suis en manque d’héroïne qui sont très intenses, mais je suis aussi attaquée par des esprits maléfiques. Le plus dur à faire, c’est le côté dramatique, qui est émotif. Quant au côté physique, vous savez, je porte des prothèses pendant six heures et il y a du sang qui coule de ma tête jusque dans mes sous-vêtements. Je suis en sous-vêtements dans le froid, je vomis sur des gens et je fais… plein de trucs. Je ne veux pas trop en dire.»

Levy avoue qu’il y a des nuances dans le jeu de son personnage : «C’est quelque chose à laquelle j’ai beaucoup pensé. J’y pense encore et cela me préoccupe. Nous avons vu des gens possédés très souvent au cinéma, et en tant qu’acteurs, nous voulons toujours innover. Je ne voulais pas imiter quelqu’un, je voulais seulement être très effrayante. Vouloir faire peur est aussi intimidant que de vouloir faire rire. Nous ne devons pas penser à faire cela. Nous ne pouvons pas être conscients d’une telle chose parce que cela ne fonctionnera pas. J’ai passé du temps avec un entraîneur de mouvement qui m’a parlé du corps et des mouvements (rires) et j’ai eu quelques idées pour mon jeu. J’ai décidé de donner un côté humain à mon personnage et j’espère que cela le rendra effrayant. J’ai tenté de ne pas trop monter au plafond comme une araignée, de faire des contorsions de fou. J’avais envie de faire quelque chose de nouveau, et j’ai pensé, comme Fede, que de lui donner un côté humain est plus effrayant car on imagine plus facilement son père possédé que quelqu’un d’autre… vous voyez ce que je veux dire? Je croyais qu’il serait effrayant de se retrouver dans quelqu’un commettant des choses aussi horribles. Je n’ai pas encore vu le film alors j’espère que cela fonctionne.»
evil_dead-poster1
Source: Shock Till You Drop