TÉLÉTOON Rétro: Une nouvelle étude canadienne sur l’impact des dessins animés

TÉLÉTOON Rétro: Une nouvelle étude canadienne sur l’impact des dessins animés

5 février 2013 0 Par Jean-François Cloutier
Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

brandImage_retroFR13

Un sondage national, commandé par la chaîne de télévision TÉLÉTOON Rétro et effectué par une firme spécialisée dans les études de marché, Le Conseil stratégique, démontre que les Canadiens estiment que regarder des dessins animés constitue une expérience positive, qui favorise le sentiment de complicité au sein de la famille, qui contribue au bien-être et qui permet aux parents et aux enfants de se créer des souvenirs communs. Ces conclusions réfutent la perception répandue selon laquelle les parents occupés utilisent plus souvent la télévision comme gardienne.

Pour ce qui est de la complicité, 8 parents canadiens sur 10 (79 %) affirment adorer regarder des dessins animés avec leurs enfants. Presque 9 parents canadiens sur 10 (87 %) déclarent qu’entendre leur enfant rire en regardant des dessins animés leur fait très plaisir, et 86 % des parents disent que cette activité leur permet de partager un moment de détente avec leurs enfants.

Par contre, moins de la moitié des parents canadiens (43 %) affirme qu’il lui est arrivé d’utiliser la télévision à titre d’encouragement ou de récompense, et à peine plus de la moitié des parents canadiens (56 %) déclare avoir mis les dessins animés à la télévision pour distraire les enfants quand ils avaient des choses à faire.

RETRO_AstralAvails_WebBanners

« Dans le monde trépidant dans lequel nous vivons actuellement, nous cherchons toujours à établir des liens positifs avec nos enfants. Il existe des moyens de trouver, dans notre quotidien, des moments auxquels nous n’aurions pas nécessairement pensé, comme regarder des dessins animés », a déclaré Oren Amitay, Ph. D., psychologue agréé et expert en éducation familiale. « Plus particulièrement, les classiques du dessin animé offrent la possibilité de créer ces liens, en ce sens qu’ils permettent à un parent et à un enfant de partager une expérience commune, que les parents connaissent bien et qui est attrayante, tant pour l’adulte que pour l’enfant. Les parents qui ont de bons souvenirs des samedis matins où ils se levaient tôt pour regarder des dessins animés en mangeant un bol de céréales sont beaucoup plus susceptibles d’aller rejoindre leur enfant et de regarder la télévision avec lui que d’utiliser la télévision comme une simple gardienne. »

La publication des résultats du sondage susmentionné coïncide avec le lancement, aujourd’hui, de l’image de marque rafraichie de TÉLÉTOON Rétro, qui reflète bien le nouveau positionnement de la chaîne comme principale destination des familles en matière de divertissement, proposant des heures de plaisir et des personnages intemporels aux enfants et aux parents désireux de passer davantage de temps les uns avec les autres. Mené auprès de plus de 1 000 Canadiens en janvier 2013, le sondage a révélé que les dessins animés sont omniprésents dans les foyers canadiens; en effet, 98 % des enfants canadiens ayant entre 3 et 10 ans regardent des dessins animés au moins une fois par semaine, 80 % des parents canadiens en regardent une fois par semaine et 91 % des Canadiens en ont regardé lorsqu’ils étaient enfants.

brandImage_retro

Sentiment général de bien-être
Les répondants ont fait état du sentiment général de bien-être que procurent les dessins animés, en plus de la complicité qu’ils permettent aux membres de la famille de développer les uns avec les autres. Presque tous les Canadiens (95 %) sont d’accord avec la croyance populaire selon laquelle le fait de rire est bon pour la santé et selon lequel il procure un sentiment général de bien-être; 85 % des répondants ont affirmé que lorsqu’ils étaient enfants, ils avaient trouvé réconfortant de regarder des dessins animés quand ils étaient malades ou quand ils avaient trouvé la journée difficile. Près de 8 parents canadiens sur 10 (76 %) ont déclaré que leurs enfants trouvent réconfortant de regarder des dessins animés lorsqu’ils ont trouvé la journée difficile, et 74 % sont même allés jusqu’à dire que regarder des dessins animés permet aux enfants d’oublier leurs soucis.

Création de souvenirs
L’étude a également démontré qu’une majorité de Canadiens considère que les dessins animés jouent un rôle important dans la création de souvenirs d’enfance et de famille. Plus de 4 Canadiens sur 5 (86 %) ont déclaré avoir de bons souvenirs des moments passés à regarder des dessins animés lorsqu’ils étaient enfants, alors que 85 % des Canadiens estiment que les parents qui regardent des dessins animés avec leurs enfants créent de merveilleux souvenirs avec eux. En outre, 9 parents sur 10 (88 %) ayant participé au sondage espèrent qu’un jour, leur enfant aura de bons souvenirs des moments qu’ils auront passés ensemble à regarder des dessins animés.

Différence régionales entre les Canadiens anglophones et les Québécois francophones
Fait intéressant, l’étude a révélé l’existence de différences importantes entre les Québécois francophones et les Canadiens anglophones.

• Les Québécois sont plus attachés aux dessins animés que les Canadiens anglophones
– 83 % des Québécois, par rapport à 68 % des Canadiens anglophones, estiment que de regarder des dessins animés constitue un bon moyen de revivre leur enfance.
– 84 % des Québécois, par rapport à 73 % des Canadiens anglophones, estiment que regarder des dessins animés permet aux enfants d’oublier leurs soucis.
– 93 % des Québécois, par rapport à 82 % des Canadiens anglophones, affirment que les parents qui regardent des dessins animés avec leurs enfants créent de merveilleux souvenirs avec eux.
– 90 % des parents québécois dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, par rapport à 73 % des parents canadiens anglophones dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, ont déclaré que, grâce à leurs éléments fantaisistes, détachés de la vie réelle, les dessins animés développent l’imagination de leur enfant.
– 90 % des parents québécois dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, par rapport à 80 % des parents canadiens anglophones dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, affirment regarder des dessins animés avec leurs enfants au moins une fois par semaine.

• Les Québécois sont plus enclins à affirmer que regarder des dessins animés avec leur enfant leur permet de partager un moment de détente; ils sont aussi plus enclins à affirmer espérer qu’un jour, leur enfant aura de bons souvenirs des moments qu’ils auront passés ensemble à regarder des dessins animés
– 99 % des parents québécois dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, par rapport à 88 % des parents canadiens anglophones dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, affirment que regarder des dessins animés avec leur enfant leur permet de partager un moment de détente.
– 96 % des Québécois dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, par rapport à 88 % des Canadiens anglophones dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, affirment espérer qu’un jour, leur enfant aura de bons souvenirs des moments qu’ils auront passés ensemble à regarder des dessins animés.

• Les Québécois sont plus enclins à avoir un vif plaisir à faire découvrir à leur enfant un dessin animé qui a fait partie de leur propre enfance; les Canadiens anglophones ont plus tendance à être nostalgiques
– 88 % des parents québécois dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, par rapport à 78% des parents canadiens anglophones dont les enfants ont entre 3 et 10 ans, affirment avoir un vif plaisir à faire découvrir à leur enfant un dessin animé qui a fait partie de leur propre enfance.
– 78 % des parents canadiens anglophones, par rapport à 61 % des parents québécois, affirment que regarder les dessins animés de leur enfance avec leurs enfants les rend nostalgiques.

Différences entre les sexes
L’étude a également permis de constater des différences importantes entre les hommes et les femmes quant aux attitudes à l’égard des dessins animés.

• Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de se rappeler avoir regardé des dessins animés lorsqu’elles étaient enfants et avoir de très bons souvenirs des moments passés dans leur enfance à regarder des dessins animés
– 93 % des femmes interrogées, par rapport à 88 % des hommes, se rappelaient avoir regardé des dessins animés lorsqu’elles étaient enfants.
– 89 % des femmes, par rapport à 83 % des hommes, ont déclaré avoir de très bons souvenirs des moments passés dans leur enfance à regarder des dessins animés.

• Les mères sont plus susceptibles de croire que regarder des dessins animés avec leurs enfants leur permet de passer du temps de qualité ensemble
– 77 % des mères, par rapport à 67 % des pères, affirment que regarder des dessins animés avec leurs enfants leur permet de passer du temps de qualité ensemble.
– 84 % des mères, par rapport à 76 % des pères, affirment que regarder des dessins animés avec leurs enfants leur rappellent de bons souvenirs d’enfance.

• Les femmes sont plus enclines que les hommes à regarder des classiques du dessin animé avec leurs enfants
– 84 % des femmes, par rapport à 75 % des hommes, regardent des dessins animés de leur enfance avec leurs enfants.

• Les mères sont plus susceptibles que les pères d’avoir l’impression que les dessins animés développent l’imagination de leurs enfants
– 76 % des mères, par rapport à 64 % des pères, ont déclaré que, grâce à leurs éléments fantaisistes, détachés de la vie réelle, les dessins animés développent l’imagination de leurs